FLOASIS : WORK AT YOUR BEST ! Interview de LOLA CASAMITJANA, co-fondatrice de Floasis.io

Lola et Kristina, fondatrices de flOasis

Lancer un projet entrepreneurial en pleine pandémie mondiale… audace ou suicide ? Le pari de Lola et Kristina répond à un besoin accentué par la Covid19 de trouver un véritable équilibre entre vie personnelle et professionnelle en 2021.

  • Doit-on forcément être rattaché à son lieu de travail pour être efficace ?
  • Comment allier liberté et développement personnel au succès entrepreneurial ?

flOasis facilite cette quête en proposant un environnement propice à la productivité. De la semaine de 4h00 de Timothy Ferris à flOasis.io, le digital nomadisme prendrait-il ses marques dans un monde post Covid19 ?

flOasis en deux mots : l’outil flOasis ouvre sa plateforme de réservation de logements atypiques. Un outil qui répond aux besoins des télétravailleurs en favorisant l’accès à un environnement de productivité et bien-être. La mission de flOasis : améliorer l’environnement de travail des remote workers et digitals nomades !

Bonjour Lola, avant de créer flOasis avec Kristina et le soutien de ton frère Elie, en pleine pandémie, tu étais freelance en communication mais pas digital nomade, peux-tu nous raconter ton parcours ?

Je m’appelle Lola, j’ai 30 ans et je suis originaire d’Annecy en Haute-Savoie. Cofondatrice de flOasis, j’ai étudié la communication puis l’art et l’écriture avec un Bachelor of Arts à San Francisco. De retour en France, je me suis spécialisée avec un BTS photographie, puis j’ai voulu lier la pratique de l’art et de l’écriture avec la théorie et la recherche.

Après mes études et plusieurs voyages, j’ai eu besoin de trouver une manière d’avoir un impact positif sur le monde. C’est pourquoi j’ai intégré JOGL, une ONG qui utilise la technologie pour engager des communautés autour de projets open source. J’étais chargée de communication sur le lancement du projet jusqu’en mars 2020. Ils m’ont ensuite proposé une mission en Freelance, en mi – temps que j’ai refusée car je voulais m’investir dans un projet à temps complet. Mais c’est pendant le confinement, bloquée comme de nombreuses personnes dans un 13m2 à Paris, que j’ai vraiment réfléchi à la suite de mon parcours. J’appelais régulièrement mon frère, Elie, qui ne vit plus en France et je le voyais, confiné en Amérique du Sud dans un endroit magnifique… Ça m’a forcément fait réfléchir !

De plus, ma mère est marocaine et mon père catalan – Italien. De notre cocon familial émerge cette approche très multiculturelle du monde.

 

Lola Casamit Jana, co-fondatrice de Floasis.io

C’est la manière dont Elie a passé le confinement qui a inspiré le projet flOasis ?

En partie. Elie était confiné en Colombie dans une réserve naturelle et il ne vivait pas du tout le travail à distance de la même façon que moi. Il avait quitté sa boîte pour monter la sienne. Il s’agit d’un concept qui soutient les entrepreneurs développant des projets à impact positif sur le monde. La manière dont il vivait cette période de crise mondiale, dans un endroit magnifique, en pleine nature, avec un hôte local et un super débit internet… je trouvais ça dingue !

Juste après le confinement, Elie a eu l’idée de me présenter Kristina. Notre rencontre a marqué la naissance du projet flOasis. De nationalité russe, Kristina travaille à distance depuis plusieurs années à Lisbonne au Portugal. Son expérience est typique du digital nomade.

 

Kristina Kutan, co-fondatrice de Floasis.io

 

C’est d’ailleurs en cherchant des logements pour elle et ses amis afin de télétravailler dans des lieux plus inspirants qu’elle s’est confrontée à toutes les problématiques de ce style de vie. Tandis que de mon côté, j’ai réalisé que la manière dont je vivais le travail à distance jusqu’à maintenant était ultra-limitée en comparaison à ce qui est possible !

Et c’est ça, le moteur du projet flOasis.

Cette synergie entre vous et ces retours d’expériences différents ont permis une réflexion multiple sur les nouvelles pratiques du travail pour flOasis…

Absolument ! L’élément clé a été de contacter tout de suite d’autres potentiels utilisateurs, en dehors de nous et de nos proches, afin de comprendre exactement la demande et les problématiques liées à la recherche de logements et de lieux pour télétravailler. On voulait trouver des endroits très ancrés localement, comme celui où Elie avait pu travailler. J’ai ensuite dirigé un questionnaire d’étude auprès de télétravailleurs pour saisir un maximum de critères de recherche et de logistique.
En échangeant avec Kristina et la communauté, le projet s’est alimenté de nos réflexions et nous avons décidé d’inclure d’autres besoins comme le développement personnel dans notre quotidien, la pratique sportive ou la recherche d’une communauté qui nous ressemble. Notre but est de faire de flOasis une plateforme qui répond aux besoins des télétravailleurs, freelances et digital nomades.

Avec la Covid19, la culture d’entreprise est définitivement amenée à évoluer en ce sens, avec de nouveaux besoins et, à terme, flOasis intégrera d’ailleurs une offre B to B.

Quelle est la méthode suivie pour lancer une start-up comme flOasis, en pleine pandémie ?

Notre démarche est fondée sur la méthodologie Lean Start-Up. Cette approche permet d’adapter un produit en fonction des impératifs et développements du marché. C’est un processus d’innovation continu dans lequel tu es toujours à l’écoute des clients, en te remettant en question grâce à des tests et retours de tes clients. Tu évolues et adaptes le produit en continu. L’idée est de ne pas être figé sur ce que tu fais et d’être flexible et réactif.

Avec flOasis, on a voulu lancer notre projet hyper rapidement, et dès l’automne dernier on a commencé à faire grandir notre communauté. Puis, on a réalisé une phase de test avec une page qui nous a permis de lister des logements et de répondre par email aux demandes de booking. Le développement de la plateforme a pris plus de temps que prévu car nous étions très exigeants et souhaitions avoir un super produit dès le départ. On avait une vision du projet assez ambitieuse et on a compris qu’il fallait prendre le temps de le faire bien et de s’adapter au contexte. On s’est ensuite inspiré du Product Launch Formula de Jeff Walker (https://jeffwalker.com/programs/) qui permet de créer le momentum, un procédé en trois étapes, qui crée de l’attente du côté des clients jusqu’à la sortie du produit final.

La plateforme Floasis.io

Il y a beaucoup de plateformes qui dominent le marché, type Booking, Airbnb… Comment vous distinguer avec cet outil spécifique aux télétravailleurs ?

flOasis est une plateforme qui permet de réserver des logements propices au travail dans un environnement inspirant. Le but est de faciliter les rencontres. À la fois des communautés de pairs et des communautés locales autour des propriétaires des logements. C’est aussi très important pour nous de les soutenir en développant un lien entre client et communautés locales et les télétravailleurs. Ça apporte de la valeur aux séjours des télétravailleurs.

On souhaite se distinguer grâce à ces valeurs mais aussi un pôle d’activités qui permet de se connecter à soi-même ou la nature qui nous entoure. Notre souhait est vraiment de faciliter l’accès à un meilleur équilibre de vie et de travail, permettant d’être à la fois épanoui et productif. En étant en télétravail ou en freelance, on a parfois du mal à se déconnecter. Je fais partie des personnes qui peuvent travailler du matin au soir sans discontinuer. Pourtant, quand je ferme mon ordi, j’ai vraiment besoin de déconnecter et de me retrouver dans un environnement riche, positif et humain pour me ressourcer.

 

flOasis, des logements propices au travail dans un environnement inspirant.

 

Le #futureofwork est multiple et les télétravailleurs n’ont pas tous les mêmes envies ou besoins, comment flOasis y répond ?

flOasis est un projet créé par et pour les télétravailleurs. Les pratiques de travail sont désormais multiples et on souhaite y répondre avec des logements qui correspondent à des besoins spécifiques et variés. Par exemple, on s’est aperçu que contrairement à une plateforme comme Booking, le pays et les dates ne sont pas les priorités dans le choix du logement. C’est pourquoi on a décidé de proposer une autre manière de chercher, par le prisme des expériences.

Grâce à la méthode Lean Start-Up, la communauté nous a accompagnés tout au long du processus de lancement. Ils ont répondu à nos questions à chaque étape de la création. On a co-construit ensemble flOasis jusqu’au programme de Pionniers qui envoie des télétravailleurs, influenceurs ou créateurs de contenu, tester et approuver les logements que nous sélectionnons avant de les publier sur la plateforme. Résultat : plus de 90% de retours positifs !

 

 

flOasis, un projet créé par et pour les télétravailleurs.

 

Ces besoins sont résumés autour de 6 axes : « une connexion fiable, un workspace inspirant, un environnement “focus”, authentique, une communauté, des activités »…

Oui, en effet ! On ne propose pas de juste “consommer” un lieu mais d’y vivre comme un local. On inspire les télétravailleurs à faire des séjours de plus longue durée grâce à des tarifs réduits à la semaine et au mois. On répond aussi au besoin d’être focus et productifs, avec un wifi à 10 mb minimum, tout en étant dans une caravane au milieu de nulle part ! On a aussi des co-living avec des vrais coworking et une grande communauté. Il y a de la diversité et cela permet de répondre aux différentes pratiques du travail d’aujourd’hui et aux envies des télétravailleurs.

Comment sélectionnez-vous ces logements ?

Chaque logement est unique et c’est souvent un projet singulier et personnel du propriétaire. On s’assure que les logements soient proches de la nature et esthétiques. La localisation est importante mais on ne souhaite pas simplement des lieux qui sont en pleine nature, ce qui compte c’est surtout que les logements facilitent l’inspiration et la déconnexion du travail, qu’ils soient inspirants.

On a également le critère de connectivité : un bon wifi et un espace de travail. Il y a une flexibilité et une liberté dans la manière dont on définit ce qu’est un espace de travail, en accord avec les besoins variés des télétravailleurs. Du moment qu’il y a un bureau ou de quoi travailler, ça reste libre, il n’y a pas forcément besoin d’un véritable espace de coworking. Nous faisons en sorte que cela soit toujours précisé et détaillé sur la plateforme pour chaque logement. Par contre, on privilégie les chambres privées.

Nous avons aussi un critère de communauté, c’est-à-dire qu’il doit y avoir des espaces communs pour se retrouver et rencontrer d’autres personnes.

On aime aussi privilégier l’authenticité de nos “flOasis”. On tient vraiment à s’assurer que les logements partagent nos valeurs. Celles-ci sont en lien direct avec les propriétaires avec qui l’on travaille.

Par mon expérience, j’ai pu constater la différence de qualité de vie et de travail entre un logement de location type Airbnb et en testant un flOasis à Tenerife. C’était incroyable et cela m’a encore plus convaincu de la force de notre projet.
Finalement, l’avantage de nos logements, ce sont des prix spéciaux à la semaine ou au mois. On le recommande fortement mais cela reste à la bonne volonté des propriétaires.

 

flOasis, ce n’est pas juste “consommer” un lieu mais y vivre comme un local.

Que pensez-vous du tourisme de demain qui tend à valoriser le tourisme de proximité ou à impact positif et comment peut-il jouer un rôle dans le quotidien des télétravailleurs ou digital nomades ?

C’est fort et inscrit dans notre démarche. On a constaté cette envie de consommer responsable, de rencontrer différemment et d’apporter plus de sens à son mode de vie. On aimerait concevoir les choses d’une autre manière car c’est une vraie question ! Comment faire fructifier un business sans détruire ce qu’il y a autour de nous, et partager les valeurs que l’on a ?
On veut que les télétravailleurs et digital nomades aient envie d’utiliser notre service parce que l’on porte ces valeurs. On a envie qu’ils adhèrent au projet et nous choisissent. Une plateforme qui leur parle : ça serait ça notre succès !

Côté propriétaires, on souhaite aussi qu’ils s’y retrouvent. On veut qu’ils aient envie d’une plateforme qui fonctionne et qui soit pérenne. Finalement, malgré l’impact fort de la Covid19 sur le tourisme, la pandémie a tout de même permis d’ouvrir le champ de réflexions et de repousser nos limites sur différents aspects.

Penses-tu que le futur sera 100% “Remote work” ?

Je n’y crois pas, car il y aura toujours des entreprises qui auront besoin de salariés à 100% sur place et des salariés qui ont besoin d’aller au bureau ! Mais je suis sûre que dans le futur, un grand pourcentage de gens sera en télétravail, libre de travailler de là où ils veulent ! De nombreux salariés ont eu goût à la flexibilité et ils n’ont pas envie de la perdre. Et en même temps, quand tu es seul chez toi à travailler toute la journée : l’isolement, le stress et la gestion de la vie personnelle posent de réelles difficultés. On compte bien faire en sorte que nos flOasis y répondent car on souhaite être acteurs de ce future of work et aider à trouver ce juste équilibre entre vie pro et vie perso dans des lieux inspirants pour plus de productivité et de bien-être !

Floasis.io
@findyourfloasis

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *