Pendant la crise sanitaire, la santé était au cœur des problématiques. Mais les freelances, indépendants et digital nomades, restent à la traîne sur le sujet. Adopter une assurance santé, en voyage, n’est pas toujours la priorité quand il s’agit de se lancer et d’allier administratif et missions clients ! Et pourtant : après une triple fracture et un rapatriement “Bali – Paris”, je suis bien placée pour vous décourager de passer à côté…

YOLO (you only live once), oui mais pas trop !

Contrat d’assurance, responsabilité, santé, risques… sont des mots que j’ai peu entendus dans la bouche des voyageurs et digital nomades rencontrés lors de mes 4 dernières années “sur les routes”.

On peut comprendre, ce n’est pas aussi “glamour” que de mettre les pieds dans l’eau, mais depuis la pandémie, on a aussi compris qu’en ayant cette vision, on risque de plutôt devenir “digital inconscient” et ne pas être en capacité de faire perdurer notre mode de vie.

Je déconseille les comportements : “j’ai une carte bancaire avec assurance même si j’ai jamais lu les petites lignes, ça passe !” ou “au pire, je rentre en France” avec l’empreinte carbone et le risque sanitaire qui vont avec. On ne peut décidément plus considérer un départ sans réfléchir au préalable à une assurance médicale solide.

Car oui, adopter un mode de vie digital nomade, c’est intense. Il nous amène à découvrir et poursuivre de nouvelles activités, sortir des sentiers battus et prendre des risques. Accidents de moto, rages de dents, coupure causées par les ailerons ou le corail en surf, crises d’appendicite au milieu de nulle part… Ce mode de vie tant désiré peut s’arrêter en quelques minutes lorsque l’on n’a pas opté pour la bonne couverture santé.

Je ne cherche pas à être alarmiste, mais plutôt à partager une autre vision que celle – clichée et partagée par de nombreux médias – du digital nomade sirotant sa noix de coco et travaillant depuis sa piscine à Tulum. Pour ma part, le digital nomadisme, encouragé par deux ans de vanlife en Australie et couplé à une folle envie de croquer la vie, m’a amené un beau dimanche dans un hôpital public Balinais, avec une une triple fracture complexe de la jambe.

Mais “thank god”! J’étais assurée.

Dans ce cas précis, si je n’avais pas eu le réflexe de renouveler (mensuellement) mon assurance, j’aurais payé dans ma prise en charge hospitalière locale plus de 7500€ … Sans compter le rapatriement. De quoi te faire pointer le matin à 8h00 au McDo d’Evry pour préparer des McMorning.

Des assurances spéciales “digital nomades”, ça existe !

Quand on peut travailler de n’importe où dans le monde, on a envie de profiter de chaque seconde… Mais mon expérience de “chien fou” digital nomade et voyageuse a eu pour conséquence -positive- de me ramener aux essentiels: ralentir le rythme et me recentrer sur ce qui comptait réellement pour moi et mon avenir. Un métier d’indépendant qui me passionne et des objectifs pour l’atteindre.

Depuis, j’ai un peu plus la tête sur les épaules, et je souhaite vous partager un peu de mes apprentissages… d’autant qu’avec l’essor du télétravail et l’hybridation des modes de vie, nous sommes de plus en plus nombreux à avoir la chance de travailler depuis l’étranger. De nouvelles offres permettent de couvrir ces pratiques de travail et ses particularités, alors profitons-en !

Dans cet article, on te donne un coup de main pour comprendre :

  • Comment choisir ton assurance nomade ?
    Pourquoi ?
    Quel rapport qualité et prix ?
  • On a sélectionné trois assurances que l’on décortique ensemble !

La différence entre une assurance voyage et une assurance santé ?

Une assurance voyage comme une assurance digital nomade sert à vous prendre en charge en cas de problème de santé au cours de vos voyages. Vivre et travailler à plus ou moins long terme dans un pays étranger, c’est aussi prendre le risque de s’endetter simplement avec une infection ou un bras cassé. Il n’est pas rare de croiser un digital nomade repoussant ses soins dentaires ou un rendez-vous gynécologie jusqu’au retour au bercail… L’assurance permet de couvrir ses dépendances du quotidien.

Exit donc l’erreur de beaucoup de voyageurs : partir sans assurance santé. SafetyWing par exemple est une assurance médicale de voyage. On vous explique.

Les assurances santé liées aux cartes de crédit

Certaines cartes de crédit ont des options concernant l’assurance santé. C’est le cas de la Visa Premier, de la Gold Mastercard et de certaines cartes bancaires. Cependant, elles ne vous couvrent pas au-delà de 90 jours à l’étranger et la plupart des plafonds sont peu élevés et comprennent une bonne franchise.

En Australie, je me suis fait mal aux poignets et en justifiant la douleur, j’ai pu accéder à un rendez-vous médical pris en charge complètement par mon assurance (à 100$ la consultation, ça fait plaisir).

Souscrire une bonne assurance digital nomade, c’est aussi assurer :

  • pépins liés au voyage ou au matériel professionnel.
  • bagages perdus, vols retardés, vols, mésaventures du quotidien dont on se passerait bien !
    assurance responsabilité civile.
  • Couvrir ses voyages et sa santé avec une assurance appropriée est donc indispensable.

Pour comparer, on prend en compte tous ses besoins en fonction de la ou des destinations choisies :

  • Ai-je besoin d’une assurance maladie, voyage, responsabilité civile ?
  • Suis-je assuré lors de la pratique de mes sports préférés (la plongée par exemple, ne l’est pas forcément !) ?

La carte européenne d’assurance maladie : une bonne base

À noter : en France, on bénéficie de la carte d’assurance maladie européenne, suivant les accords mis en place. En commandant gratuitement cette carte sur ameli.fr, vous serez remboursé de vos frais médicaux ou d’hospitalisation au retour en France. Selon le pays, vous devrez soit avancer les frais et remplir une fiche de soin en y joignant les facturations, soit vous serez soigné sans frais à avancer.

C’est d’ailleurs le cas en Espagne. J’ai récemment visité l’hôpital de Lanzarote où j’ai montré cette carte afin d’être recousue de 4 points de sutures en haut du crâne, sans avoir à avancer les frais. Non, je ne suis pas Pierre Richard… (quoi que).

Pour aller plus loin !

Notre top 3 des assurances digital nomades

SafetyWing

Les offres SafetyWing sont conçues par des digital nomades pour des digital nomades. Cette assurance norvégienne et américaine est l’une des premières à avoir été dédiée complètement aux nomades. Un abonnement à partir de 37€ par mois permet de bénéficier d’une assurance voyage et d’une assurance médicale sur 4 semaines, renouvelable tous les 28 jours. Flexible, elle permet de partir sans prévoir de date de retour et sans engagement. De plus, il est possible de souscrire à l’assurance quand on est déjà en voyage. Idéal quand on est digital nomade !

La couverture est large avec 180 pays listés à l’exception de la Corée du Nord, de l’Iran et de Cuba. Alors que les restrictions Covid s’amenuisent un peu partout, personne ne peut se vanter désormais d’être à l’abri d’une éventuelle pandémie, provoquant des fermetures de frontières ou un confinement au paradis. Avoir une couverture santé comme SafetyWing, c’est s’assurer un matelas avec un réseau mondial qualifié, couvrant les problèmes de santé, accidents et les évacuations d’urgences.

SafetyWing assure d’ailleurs la COVID comme d’autres maladies, du moment qu’il n’a pas été contracté avant le départ. Les tests PCR COVID ne sont cependant remboursés que lorsqu’ils ont été ordonnés médicalement.

Parmi ses prises en charge, SafetyWing compte :

✅ Les frais d’hôpital et de soins intensifs jusqu’à 250 000$
✅ Les soins dentaires jusqu’à 1000$
✅ Les frais d’ambulance, de rapatriement en urgence jusqu’à 100 000$ et de décès
✅ 30 jours de couverture dans ton pays d’origine tous les trois mois, plutôt pratique au retour pour les fêtes ou rencontrer tes clients, sans devoir remettre le nez dans la paperasse.
✅ La prise en charge voyage concerne l’annulation en cours de séjour jusqu’à 5000$
✅ Si tes bagages sont égarés, jusqu’à 3000$ (en excluant les appareils électroniques)
✅ Un enfant de moins de 10 ans est inclus gratuitement par adulte (jusqu’à deux par famille) – parfait pour les tribus nomades !
✅ Une assurance responsabilité civile est incluse pour tous les dommages causés à autrui. Par exemple, s’asseoir sur les lunettes de vue d’un hôte et les lui briser par accident. (Aïe, bonjour l’ambiance).
✅ Certains sports dits à risques sont aussi couverts, selon l’activité, à retrouver sur la page FAQ

En conclusion, SafetyWing offre un package des plus intéressant pour démarrer dans le digital nomadisme et prendre son sac à dos et son ordinateur en toute sécurité. Le forfait est imbattable et permet d’assurer un maximum tout en faisant attention à son budget lorsque l’on démarre sans revenus stables. (Tout le monde ne gagne pas 10K par mois en Crypto). Sa couverture est assez complète et flexible. Mais attention tout de même à sa franchise annuelle de 250$ qui ne permet pas tous les remboursements. Tout est résiliable ou renouvelable en ligne et adapté aux séjours longue durée.

World Nomads

Cette assurance est aussi complète que SafetyWing mais s’adresse plus particulièrement, à des budgets moyens à élevés. Elle propose :

une assurance santé
✅ une couverture médicale
✅ une responsabilité civile
✅ une assurance contre la perte, le vol et la casse de votre matériel électronique

Ce dernier point n’est pas à négliger quand on se rend plusieurs mois sur une île et qu’en débarquant de l’avion, on se retrouve avec une batterie d’ordinateur portable HS (ou pire). Comment faire, à part s’arracher les cheveux (1), prendre un billet pour Kuala Lumpur (2) et se faire remplacer sa batterie pour une batterie de très mauvaise qualité à un prix excessif (3)?

Bien sûr, c’est du vécu. Plus sérieusement, difficile de se faire livrer le matériel approprié dans certaines parties du monde. Être digital nomade, c’est aussi sortir d’une certaine zone de confort mais aussi prévoir un matelas financier pour couvrir son matériel professionnel. World Nomad peut rembourser jusqu’à 2500€ de matériel en cas de problème et couvre des activités sportives à risque comme l’équitation, le surf ou l’escalade.

Le Hic? Son prix plus élevé : 69€ par mois.

Go By Ava – le plan santé DigiNomad

Une petite nouveauté de l’assurance des voyageurs et PVTistes : Go By Ava. Il s’agit du plan santé Diginomad.

C’est le bon compromis pour les nomades au budget moyen. À partir de 61€ (91€ pour les USA/Canada), elle couvre l’essentiel des points logistiques de tout digital nomade : santé, responsabilité civile, appareils numériques mais un peu moins la logistique voyage: annulation, bagages ou frais. Ava assurance n’en est pas à ses premiers essais et a fait ses preuves en couvrant un grand nombre de voyageurs et PVTistes français partout dans le monde.

Le plan Diginomad inclus :

Frais médicaux illimités et sans franchise
✅ Une responsabilité civile et locative (assurance villégiature, indispensable lorsque l’on est locataire Airbnb par exemple. Il s’agit de couvrir tous les accidents sur le logement; baie vitrée brisée, porte cassée etc. )
✅ Une assurance sur les appareils nomades (il faudra remplir un formulaire pour les lister, au préalable, lors de l’adhésion)
✅ Remboursement de frais de santé (médecin, pharmacie)
✅ Avance possible des frais ambulatoires
✅ Remboursement de soins dentaires jusqu’à 300€
✅ Remboursement de frais optiques jusqu’à 250€

Cette assurance m’a couverte à Bali, lors de mon accident de roller skate en 2020. Et sincèrement, après 20 minutes de routes remplies de nids-de-poule avec une triple fracture, direction l’hôpital, on est content d’appeler son assurance et d’entendre : “oui, tout va bien, on a des accords avec cet hôpital, vous serez pris en charge sans avancer le moindre frais”. Au vu de la note finale, j’étais soulagée d’avoir renouvelé mon assurance, comme convenu.

Le suivi a également été un point primordial. J’ai été rappelée régulièrement et ma famille a pu également être notifiée de l’avancée des soins et du rapatriement. J’ai pu être prise en charge à la sortie de l’hôpital, que ce soit pour l’hôtel ou mes frais de taxi.

Alors que prévoit spécifiquement cette assurance Diginomade?

✅ Un pack complet qui couvre tous les besoins des télétravailleurs et digital nomades
✅ Une couverture jusqu’à 366 jours
✅ Uniquement jusqu’à 40 ans
✅ Une couverture mondiale excluant la Syrie, la Crimée, Corée du Nord, Cuba, Iran et Soudan
✅ Une extension “Sports extrêmes” pour 10€/ mois supplémentaires

Ces trois assurances prouvent que des solutions adaptées se développent et que l’on peut, en toute sécurité, choisir un équilibre bien à soi entre vie personnelle et vie professionnelle. On a même l’embarras du choix selon son niveau de vie et son rythme de voyage pour souscrire à une assurance santé adaptée. Il n’y a plus aucune excuse pour passer à côté. Notre santé est précieuse et pour ma part, une triple fracture aura suffi à me le rappeler.

Si malgré ce comparatif, vous ne savez toujours pas quoi choisir, Qiti fait le boulot à votre place avec un accompagnement individuel et un choix parfaitement adapté à votre profil et vos besoins. Le fondateur a plus de 20 ans d’expérience dans l’assurance donc franchement, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Allez, prenez soin de vous les nomades !

Sources :
https://ledigitalnomad.fr/quelle-assurance-voyage-choisir-quand-on-est-digital-nomad/